Château fort, donjon, tour, enceinte, motte castrale, fortification, ruine du Moyen Âge en Belgique.

Les châteaux en Belgique et plus particulièrement les châteaux forts du Moyen Âge de Belgique sont ici à l'honneur. Notre but : faire (re)découvrir le patrimoine fortifié médiéval. La visite d'un prestigieux château fort ou d'une ruine féodale abandonnée nous ramène à un temps taxé d'obscurantisme par certains et magnifié d'imaginaire chevaleresque par d'autres. Personne n'y est indifférent, nos racines s'y enfoncent trop profondément.

Château de Horst

Le château de Horst, dit aussi château de Rhode-Saint-Pierre ou Château de Sint-Pieters-Rode, est superbement implanté sur la commune de Holsbeek en Brabant flamand. Ses origines remontent au XIIIe siècle. Il sera le premier château d'importance de nos régions à connaître les transformations caractéristiques de la recherche esthétisante de la Renaissance. Il fait également partie des rares châteaux en Belgique que la légende dit hantés et dans lequel dormirait un trésor caché.

En 1100, un "Castellum", dont on ne sait que peu de chose est déjà présent ici. En 1261 le château prend de l'importance et des constructions plus imposantes débutent avec Jean de Horst. Mais c'est l'union de l'un de ses descendants, Jean Ier de Lantwyck, avec Marguerite de Brabant, fille du duc Jean Ier de Brabant, qui sera l'élément déclencheur de l'essor du domaine.

Les parties les plus anciennes, encore visibles aujourd'hui, datent du début du XVe siècle. Le lumineux donjon de pierre blanche, les douves-étang, toutes les fondations du château remontent au moins à cette époque. Le donjon s'élève sur cinq niveaux. Son sommet est aménagé en encorbellement avec des angles légèrement saillants et arrondis, faisant office de chemin de ronde ; un dispositif très similaire au donjon de Sombreffe ou à celui du château de Bouchout.  Cette imposante tour est coiffée depuis le XVIIe siècle d'une toiture à clocheton.


Horst sera à la Renaissance le premier édifice d'importance dans nos provinces à connaître des modifications qui en feront d'avantage un château de plaisance qu'une place forte médiévale. Le dessin de sa façade, avec ses belles lignes de pierre et de brique, appelées chaînage, date du XVIe siècle. Horst sera ainsi le porte drapeau de cette nouvelle tendance esthétique sur laquelle viendront surfer bien d'autres édifices tel que le château de Leefdaal pour n'en citer qu'un.

On attribue souvent l'usage de la brique à l'expression architecturale de la Renaissance, mais nous avons déjà vu avec le château de  Beersel et la tour Ter Heyden à Rotselaar que son utilisation était déjà effective dans le patrimoine défensif plus ancien. Horst le prouve également puisqu'il est à présent avéré qu'une des six ailes d'habitation du château était pourvue d'un parement de brique dès le début du XVe. 

Un autre élément particulier fut utilisé dans la construction de ce château de Rhode-Saint-Pierre : la glauconite. Mais qu'est-ce donc ? C'est un peu ce que l'on appelle aujourd'hui, dans l'industrie scientifique de pointe, un biomatériau. Pas encore très clair, n'est-ce pas ? En fait, les collines du Hageland qui entourent  le château de Horst, sont composées d'une pierre aux propriétés étonnantes. Il s'agit de la glauconite, une roche ferrugineuse qui, au contact de l'air, précipite des oxydes de fer, prend une teinte rougeâtre et forme progressivement un véritable "ciment ferrique", rendant l'ensemble extrêmement dur et résistant. Quoi de plus appréciable pour un château fort que de voir ses matériaux de construction se solidifier d'eux-mêmes avec le temps ! Mon dieu, que la nature est bien faite ! Mon dieu, comme ils savaient déjà en faire bon usage à l'époque !
 

Du Moyen Âge à nos jours, pas moins de 13 familles se succéderont au château de Sint-Pieters-Rode. Après les Horst/Lantwyck viendront les Boote, puis les Pynnock, ensuite Jean et Philippe de Bourgogne, les Hinckaert, Busleyden, Schoonhoven, Tympel, Rubempré, Mérode (v. Solre-sur-Sambre), Ribeaucourt et enfin Hemricourt de Grunne.

 En octobre 2007, la comtesse d'Hemricourt de Grunne vend à la Région flamande un lot comprenant le domaine de 113 ares, le château, et... le fantôme d'Almeric Ier Pynnock, qui selon la légende hante toujours les lieux. L'âme de ce seigneur, mort en 1461, ne pourrait pas trouver le repos pour avoir injustement fait assassiner son chapelain. Depuis lors, le fantôme d'Alméric sortirait du bois à minuit précise, dans un carrosse tiré par six chevaux fougueux, pour se rendre directement et à la vitesse de l'éclair, au donjon blanc. D'étranges lueurs se manifesteraient au travers des archères tandis que le carrosse s'en retournerait aussi furtivement qu'il est venu, pour s'enfoncer à nouveau dans l'obscurité du bois.

Loin des légendes fantastiques, retour à l'implacable réalité : le château de Horst, bien que faisant toujours bonne figure souffrait, depuis longtemps déjà, au plus profond de sa chair de demeure historique. Heureusement, depuis peu, d'importants travaux de restauration sont entrepris pour sauver cette pièce maîtresse du patrimoine féodal de Belgique. Les façades sont en réfection, l'intérieur suivra, renseignez-vous au préalable pour les visites. Toutes les phases de ce chantier devraient durer plus de 10 ans ; et qui sait, peut-être permettra-t-il de révéler enfin au grand jour le trésor jusqu'ici introuvable que les seigneurs de Rode y auraient cachés.

Mais si trésor il y a ici, c'est très certainement l'édifice lui-même ; l'un des plus bel ensemble du genre en Belgique. Le charme de son imposant étang de 5 hectares dans lequel se mirent depuis des siècles les façades narcissiques du château n'y est sans doute pas complètement étranger. 

Informations pratiques :

Adresse : Horststraat 28,  3220 Holsbeek / Sint Pieters-Rode - Belgique.
Voir la localisation sur notre carte.
Visite : oui - extérieur accessible gratuitement, de même que tout le pourtour de l'étang qui peut parfois être un peu boueux en période humide, bonnes chaussures utiles. Nombreuses possibilités de balades à pieds ou en vélo dans et autour du domaine. Visite de l'intérieur payante pour une somme modique, vivement recommandée pour les amateurs de Renaissance. Nombreux événements organisés tout au long de l'année (concert, fête médiévale, etc). Attention, rénovation en cours bien que les visites restent possibles durant la durée des travaux.
Accès à mobilité réduite : Escaliers à l'intérieur. Tout le pourtour de l'étang par contre se fait à plat mais peut présenter certaines zones boueuses en périodes humides, ce qui n'est pas si rares que cela en Belgique.
Location : Oui, possibilité d'organisation d'un banquet médiéval en famille ou pour entreprise, organisation de fêtes d'anniversaire pour enfants.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...