Château fort, donjon, tour, enceinte, motte castrale, fortification, ruine du Moyen Âge en Belgique.

Les châteaux en Belgique et plus particulièrement les châteaux forts du Moyen Âge de Belgique sont ici à l'honneur. Notre but : faire (re)découvrir le patrimoine fortifié médiéval. La visite d'un prestigieux château fort ou d'une ruine féodale abandonnée nous ramène à un temps taxé d'obscurantisme par certains et magnifié d'imaginaire chevaleresque par d'autres. Personne n'y est indifférent, nos racines s'y enfoncent trop profondément.

Tour Burbant


© www.chateaubelgique.com – reproduction interdite

La Tour Burbant est le coeur de la ville d'Ath. Et un coeur, cela ne se dévoile pas au premier venu. Surtout à Ath, où l'attachement des habitants à leur cité se mesure à l'agitation qui s'en empare dès que l'on prononce en leur présence des mots comme "Ducasse", "Tarte à Masteilles" ou encore "Grand Gouyasse"; étranges formules qui résonnent chez le véritable Athois comme autant d'incantations magiques. Essayez, vous verrez.

 C'est qu'ici, on ne plaisante pas avec les traditions, surtout lorsqu'elles se perpétuent depuis le XIVe siècle comme le fait la "Ducasse d'Ath", fête processionnelle, avec son cortège de Chars décoratifs et de Géants ainsi que son lot de traditions annexes qui animent le calendrier de fin d'été durant presque un mois complet.

Nous disions plus avant que la Tour Burbant est le coeur de cette ville et nous ne pouvions mieux parler. Tous les Athois connaissent bien ce donjon carré de 20 mètres de haut et de 14 mètres de base. Il est situé à deux pas de la Grand Place mais se cache pourtant aux yeux des non-initiés qui ne se sont jamais aventurés dans les venelles à impasse. 

C'est là que tout a commencé ; c'est là, exactement, que la ville est née en 1166. Son fondateur, Baudouin IV dit "Le Bâtisseur" édifiera ici, comme à Binche, un monstre de pierre tel que l'on en avait encore vu bien peu à l'époque. Il bâtit un imposant donjon de moellons aux murs de 4 mètres d'épaisseur, entouré en 1185 d'une enceinte de pierre, formant une haute cour et plus tard d'une seconde enceinte formant basse cour. D'ordinaire, ce genre de défense étaient assurée en ces temps anciens, par des ouvrages de bois. Mais Baudouin IV, comte de Hainaut, tenait à impressionner ses voisins rivaux de Flandre et à marquer sa domination comtale sur la noblesse de la région qui avait pris l'habitude de vivre loin de ses suzerains. Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Et le chat tenait à montrer son pouvoir. Il avait pour cela, dès 1150 acheté aux Trazegnies ce domaine marécageux d'une importance stratégique prépondérante.   


© www.chateaubelgique.com – reproduction interdite


Le donjon est aujourd'hui le vestige le plus impressionnant de ces constructions du Moyen Âge. Il présente des faces très intéressantes à contreforts plats, larges et peu saillants. Cette particularité, à la source purement fonctionnelle, lui confère une esthétique qui semble pourtant bien étudiée.

L'accès à la tour se fait de façon classique, par le premier étage, comme pour le Donjon de Limont ou celui d'Amay, au moyen d'une passerelle, à l'époque amovible. Le donjon a été peu modifié à l'extérieur. Il est même conservé dans toute sa hauteur, à l'exception des merlons et créneaux qui ont malheureusement disparus.

© www.chateaubelgique.com – reproduction interdite
 
Ce qui n'a pas entièrement disparu par contre ce sont les deux enceintes de la haute et basse cour. Celle de la haute cour est encore visible en partie à proximité de la tour, le reste ayant été transformé du XVIe au XVIIIe siècle en bâtiments d'habitation, toujours visibles et utilisés aujourd'hui, formant un cercle autour de la place.

A l'arrière de la tour, en empruntant le passage couvert à côté du cinéma, on traverse en fait sans s'en rendre compte l'ancien châtelet qui assurait la défense entre l'enceinte de la haute et de la basse cour. L'enceinte de cette dernière se prolonge encore de nos jours sur plusieurs mètres, bien conservée tant elle est puissante et épaisse.

Ath, ne se limite donc pas à sa célèbre "Ducasse" classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, c'est aussi une ville aux beaux vestiges architecturaux. Aucun Athois ne nous contredira.

Informations pratiques :
Adresse : rue du Gouvernement, 7800 Ath, Belgique.
Voir la situation sur notre carte.
Visite : Visite de l'intérieur régulièrement proposée par l'office du tourisme. Parfaitement visible et approchable depuis la rue du Gouvernement.
Accès à mobilité réduite : oui pour les abords de la tour mais pas à l'intérieur.
Location : pas de location proposée.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...